top of page
  • Joséphine, Maison Meeting

Maison Meeting est dans la Voix du Nord !

Dernière mise à jour : 27 avr.


Voici un aperçu de l’article pour (re)découvrir Maison Meeting et le bilan de cette première année.


Maison Meeting, là où les entreprises nordistes délocalisent leurs réunions.


Il y a un an, Maison Meeting ouvrait ses portes aux entreprises à la recherche d’un lieu de réunion moins conventionnel. Au cœur du parc d’activité de la Plaine de Villeneuve-d’Ascq , l’entrepreneuse Mélanie Motte est ravie du succès de son espace de “meeting’.


Jeudi 23 Mars, Maison Meeting proposait un cocktail à sa trentaine de partenaires, pour fêter son premier anniversaire. Mélanie Motte, à la tête de cette ancienne maison de maître réaménagée, est ravie du succès rencontré par Maison Meeting auprès des entreprises : “Dans la métropole, on avait déjà des espaces de coworking mais pas de meeting, pour organiser des réunions. C’est pour ça que j’ai décidé de me lancer”.

Maison Meeting propose plusieurs salles de travail mais aussi des espaces moins conventionnels et plus “cosy” pour répondre à l’ensemble des besoins des entreprises. Comme l’explique la gérante, Maison Meeting veut offrir des espaces qui permettent de renforcer la cohésion d’équipe : “Certains nous disent “On veut que travailler’. Mais d’autres, au contraire, veulent prévoir des moments pour organiser des jeux de fléchettes, des blind tests ou des ateliers d’improvisation.”





“COMME À LA MAISON”

Maison Meeting est née en 2020, une année marquée par le Covid où le télétravail, confinement oblige, s’impose aux salariés de nombreuses entreprises. Mélanie Motte connaît l’existence de ces espaces de réunion, plutôt répandus à Paris mais introuvables dans la métropole lilloise : “J’ai compris qu’il y avait une vraie demande. L’idée, c’était de proposer à nos clients un lieu de vie, un peu comme à la maison, sourit l'entrepreneur d’une quarantaine d’années, chacun peut aller boire un café, se servir dans le frigo et échanger avec des salariés d’autres entreprises.”


“L’idée, c’était de proposer à nos clients un lieu de vie, un peu comme à la maison.”

Mélanie Motte n’a pas établi cette deuxième “maison” dans le quartier de la Haute-Borne par hasard : “Ce que j’aimais aussi, c’était la proximité entre urbanité et ruralité. Ici, on peut s’offrir un break et s’éloigner de la ville.”

Grâce à son succès, Mélanie Motte n’est plus seule dans ce projet. Désormais entourée par Charline Geoffroy, alternante au sein de Maison Meeting, et Joséphine Raudrant, qui sera la nouvelle House manager. Des objectifs pour la nouvelle année ? L’équipe est unanime : “ Être débordée !”


13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page